La quatrième saison de Vikings arrive ce soir à 22h15 sur Canal + Séries en version originale sous-titrés.

La quatrième saison de Vikings est diffusée aux États-Unis depuis le 18 février sur History.  Cette saison contient 20 épisodes.

Dans cette saison, on retrouve Travis Fimmel (Ragnar Lothbrok), Katheryn Winnick (Lagertha, première femme de Ragnar, une skjaldmö), Clive Standen (Rollo, le frère de Ragnar), Gustaf Skarsgård (Floki, le constructeur doué et ami de Ragnar), Alexander Ludwig (Björn Ironside, fils de Ragnar et Lagertha), Alyssa Sutherland (la reine Aslaug, seconde femme de Ragnar), John Kavanagh (le Voyant (Sejðmaðr), qui pratique le « Seiðr »), Linus Roache (Egbert, roi du Wessex), Ben Robson (Kalf) et Kevin Durand (Harbard, le vagabond).

La série créée par Michael Hirst (LES TUDORS) pour History, un des plus beaux succès du câble, poursuit son épique odyssée dans le sillage de Ragnar, Rollo, Lagherta, Bjorn, Floki…
Toujours tumultueuse, cette saison s’enrichit de nouveaux personnages et s’attache aux changements que les conquêtes provoquent parfois chez les guerriers.
Outre le grand monarque carolingien et sa fille, Gisla, qu’interprètent respectivement Lothaire Bluteau (LES TUDORS) et Morgane Polanski (la fille de Roman et Emmanuelle Seigner), Harbard, un mystérieux vagabond aux traits de Kevin Durand (THE STRAIN), fait son entrée.
Quant à Kalf, que campe Ben Robson (DRACULA: THE DARK PRINCE), il est le nouvel homme de confiance de Lagertha. Séduisant, indubitablement, mais loyal ? Rien n’est moins sûr.

Réalisation : Ken Girotti
De Michael Hirst avec Travis Fimmel (Ragnar Lothbrok), Clive Standen (Rollo), Gustaf Skarsgård (Floki), Katheryn Winnick (Lagertha), Jessalyn Gilsig (Siggy Haraldson).
Malgré leurs nombreuses ruses et stratégies, les Vikings ne
parviennent pas à entrer dans Paris. Cet échec et le nombre élevé de morts et de blessés ne dissuadent pourtant pas Ragnar de conquérir cette ville dont il a tant entendu parler. Mais atteint d’une maladie inconnue et terriblement virulente, il craint de mourir avant la fin de l’assaut. Dans l’enceinte de Paris, le comte Odo se rend à l’évidence que Paris ne pourra tenir si le siège s’éternise. Engagés dans cette guerre, les deux camps courent à leur perte…

Publié le : 23 fév @ 16h45