La première saison d’Occupied sera diffusée du 19 novembre au 17 décembre, tous les jeudis à 20h50 sur Arte.

Occupied (Okkupert en V.O) est une série télévisée suèdo-franco-norvègo. Elle sera diffusée à partir du 27 septembre 2015 sur TV2.

Dans la série, on retrouve Ane Dahl Torp, Henrik Mestad, Eldar Skar, Hippolyte Girardot et Vergard Hoel.

Synopsis :

Alors que le Premier ministre norvégien annonce sa volonté de mettre fin au règne du pétrole, le pays est envahi par les Russes… Un thriller politique haletant imaginé par le maître du polar Jo Nesbø. Pour ARTE, une coproduction internationale d’envergure qui vient de rencontrer un grand succès lors de sa diffusion en Norvège.
Dans un futur proche, le Premier ministre norvégien, écologiste convaincu, annonce l’abandon, au profit d’énergies alternatives, de l’exploitation des énergies fossiles qui ont fait la richesse norvégienne. Mandatée par les États de l’Union européenne, la Russie décide aussitôt d’occuper le pays et d’y relancer les forages pétroliers. En quelques heures, Oslo et ses provinces sont mises sous tutelle. Sans chars ni bruits de bottes, la Russie étend son emprise, mettant désormais politiques et citoyens norvégiens face à un dilemme : résister ou collaborer ? Résister, au risque de tout sacrifier à des idéaux patriotiques et démocratiques abstraits, ou s’accommoder de cette omniprésence russe qui perturbe
si peu, en apparence, l’ordre des choses ? Chacun des personnages se retrouve confronté à cette alternative.
Orchestrant la montée des tensions, en écho aux réalités politiques européennes, ce thriller efficace s’inscrit dans la grande tradition scandinave.

LES PERSONNAGES
JESPER BERG (HENRIK MESTAD)
Fraîchement élu sur la promesse de mettre son pays sur les rails de la transition énergétique, le Premier ministre de la Norvège se fait kidnapper de façon brutale et découvre l’ampleur des conséquences de sa décision. S’il navigue au jugé entre les pressions russes et européennes contre l’abandon des exploitations des énergies fossiles, sa solitude politique est exponentielle et son parcours semé d’embûches.

HANS MARTIN DJUPVIK (ELDAR SKAR)
Hans Martin est membre du comité de sécurité du Premier ministre et le garde du corps en chef de Jesper Berg. L’occupation fait de lui un personnage important au sein de la sécurité nationale norvégienne. Il est à ce titre mandaté et constamment sollicité pour lutter contre le mouvement de rébellion armée qui s’oppose à l’occupation russe. Il devra faire face aux injonctions de Wenche Arnesen, qui ne partage pas sa vision de la situation et le manipule.

IRINA SIDOROVA (INGEBORGA DAPKUNAITE)
Ambassadrice de Russie en Norvège, Irina Sidorova est mandatée par l’Union européenne pour orchestrer la reprise de la production nationale d’hydrocarbures. Une mission qui dépasse de beaucoup la simple représentation protocolaire des intérêts russe en Norvège, et la transforme immédiatement en personnage politique influent. Ses capacités diplomatiques hors norme lui permettront de conserver le lien avec les autorités norvégiennes au coeur même de la crise, particulièrement auprès de Hans Martin Djupvik

BENTE NORUM (ANE DAHL TORP)
La dynamique Bente Norum est à la tête d’un restaurant dont les affaires périclitent et reflètent la crise que traverse le pays. Le hasard fait que son établissement est à proximité du QG russe, et devient un haut lieu de rendezvous de ses dignitaires. L’occasion pour Bente de reprendre son activité, avec une clientèle essentiellement russe . Mais à quel prix ? Comment réagira son journaliste de mari, Thomas Eriksen ?

THOMAS ERIKSEN (VEGAR HOEL)
Mari de Bente Norum, Thomas Eriksen travaille pour un petit journal norvégien où il traite notamment de l’actualité politique du pays. Consterné par les décisions du Premier ministre, il n’a qu’un seul credo : dire toute la vérité sur la présence russe en Norvège et faire de son journal une référence en matière d’investigation.

WENCHE ARNESEN (RAGNHILD GUDBRANDSEN)
La Directrice générale de la sécurité nationale norvégienne Wenche Arnesen développe dès le démarrage de la crise une position antirusse viscérale qu’elle n’aura de cesse de défendre, au prix de sa santé et d’une dissimulation parfaitement assumée de ses véritables convictions.

Publié le : 28 oct @ 00h00

Laisser un commentaire

Wordpress balloons powered by nksnow