La deuxième saison de Hatufim sera diffusée du 16 avril au 14 mai, tous les jeudis à 22h50 sur Arte.

Après une première saison qui avait dépeint le retour problématique des deux soldats israéliens prisonniers pendant dix-sept ans d’un groupe fondamentaliste islamiste, la saison 2 redistribue les cartes. Nimrod et Uri ont toujours autant de difficultés à se défaire de leur passé, mais ils ne sont plus les seuls pôles d’attraction.
Leur codétenu Amiel est vivant et sa nouvelle identité est explosive, dérangeante :
il a adopté la religion de ses bourreaux, jusqu’à devenir l’un de leurs leaders. Sur ces bases provocantes, Hatufim développe une action encore plus dense avec des personnages pris dans des destinées toujours paradoxales. Un parfait dosage entre thriller et drame intimiste mettant en lumière les tiraillements de la société israélienne.

1. Je t’aime, mon fils
En 1990, des terroristes palestiniens tuent quinze personnes dans une école à Metoula, en Israël, dont le père du jeune Yonin. Plus de vingt ans plus tard, l’un d’eux, Abdallah Ben Rachid, est libéré dans le cadre d’un échange de prisonniers.
Il part en Syrie rejoindre l’organisation des Enfants du Jihad où il entre en concurrence avec Youssef, qui n’est autre qu’Amiel, l’ex-codétenu de Nimrod et Uri… que tout Israël croit mort et enterré. Amiel a survécu aux tortures mais a été «retourné» par ses geôliers et converti à l’islam.
2. Bon anniversaire
Uri tente de persuader Nimrod de tout faire pour retrouver Amiel, mais Nimrod préfère s’étourdir dans une vie de célibataire fêtard. Sa femme Talia peine à réaliser qu’il l’a quittée. Toujours en contact avec les deux ex-détenus, les agents Haïm et Iris reprennent leur enquête : et si le dossier médical de la mort supposée d’Amiel avait été falsifié ?

Dans cette saison, on retrouve Nimrod Klein (Yoram Toledano), Uri Zach (Ishai Golan), Amiel Ben-Horin (Assi Cohen), Talia Klein (Yael Abecassis), Nurit Halevi-Zach (Mili Av ital), Yael Ben-Horin (Adi Ezroni), Haim Cohen (Gal Zaid), Iris (Sandy Bar), Dana Klein (Yael Eithan), Hatz av Klein (Guy Selnik), Jamal (Salim Dauw), Ismael (Said Dsuki), Yinon (Yontan Uziel), Abdallah Ben-Rachid (Yousef Sweid) et Layla (Hadar Ratzon-Roten).

Publié le : 23 mars @ 00h00